À propos de Gentiane Cremer

Je suis exploratrice passionnée de la résilience et de l'amour de soi.

J'aime m'impliquer dans ma transformation personnelle, au profit de mon bonheur et d'un monde meilleur, peu importe ce que j'ai vécu de tragique et traumatique ! Et j'aime profondément accompagner et inspirer les autres dans leur transition intérieure.

 

En savoir +

 

Inscris-toi à mon infolettre et reçois ton cadeau !
Livret de transformation :
Déployer l'amour de soi : 6 clés pour une vie épanouie.
Auteure : Gentiane CREMER

© 2019 - Gentiane Cremer - © Tous droits réservés

Escale à Toronto

Mis à jour : 28 août 2019

Toronto : le petit bout que j’ai eu le temps de voir pendant mon escale ici

😍🙏



Arrivée sur place, dans le décalage horaire, +7H ici à Toronto par rapport à la France.

Il devrait être 23H en France qu'ici il est 16h.

Cela me fait une super longue journée !

Mais voilà une solution pour ceux qui veulent avoir des journées plus longues ;-)


Finalement, il a fallu que je récupère mon bagage de soute, je me suis donc retrouvée avec mes valises pour mon escale de 17h ici sur place. Le temps de tout récupérer, il s'est écoulé 3h entre l'atterrissage et le moment où j'étais enfin disponible pour décider de ce que j'allais faire sur place jusqu'au lendemain matin 6h heure locale pour enregistrer mon deuxième vol et embarquer pour le Costa Rica.


Partir visiter les chutes du Niagara en louant une voiture était tout à fait jouable et ça aurait été une grande fierté pour moi de le faire... Cependant j'ai mesuré une fois sur place la fatigue dans laquelle je me trouvais et moi qui suis sensible au volant, je somnole facilement si je suis fatiguée quand je conduis, je ne me voyais pas du tout rouler sur les routes canadiennes, totalement inconnues pour moi, dans cet état de fatigue à une heure si tardive dans mon horloge biologique interne. Rouler à minuit et 3h ou 4h de matin (heure française) pour visiter les chutes me semblait sincèrement risqué.


Alors j'ai commandé un UBER et suis allée en ville, au bord du lac pour voir un peu comment c'était sur place.

Je voulais voir la ville de nuit, sur internet les photos que j'ai vues m'ont donné très envie.

Je voulais aussi monter dans la tour, il y a un restaurant tournant qui donne sur une vue imprenable.

Cependant, lors de mes rencontres à l'aéroport et dans la ville, les personnes qui vivent à Toronto, m'ont dit que les plats servis dans ce restaurant étaient chers et pas vraiment bons, mais la vue magnifique...

Bon personnellement je ne suis as adepte des restaurants dont la nourriture servie n'est pas bonne surtout si je dois y mettre un prix élevé. J'ai donc renoncé à monter dans la tour.


Balade au bord du lac, à flâner, observer les bateaux, les passants, les oiseaux, les décollages d'avions qui font les vols internes dans le pays, voir ces immeubles gigantesques dressés droit vers le ciel... j'ai aimé cette pause. Mais j'avoue qu'après les 4 mois passés en pleine montagne, je réalise comme la pleine nature me réjouis et me nourris bien plus que la ville...


Je sens comme le désordre et le chaos des villes me perturbent, m'éloignent de ma joie. Je trouve la plupart du temps que les villes sont assez moches, bruyantes, mal agencées, mal pensées, elles ne sont pas propices au repos, au partage, au bien vivre ensemble, à la détente, aux loisirs, à la créativité, à la joie, à la beauté, l'harmonie.


Mais bon, je suis tellement heureuse d'être ici, d'être qui je suis, de devenir cette femme de plus en plus libérée, joyeuse, dans la gratitude, bien dans sa vie, bien dans sa peau, amoureuse de la vie et de moi-même. J'aime le voyage, que ce soit à la rencontre des choses que je dois améliorer en moi ou dans ma vie, ou de ce que je trouve moche, ou à la rencontre des beautés infinies de la vie car c'est ce qui permet d'aller à la rencontre de soi-même, de nos limites et de ce qui nous inspire.


J'ai finalement dormi à l'aéroport de Toronto, et j'avoue être fière de moi, je suis sortie de ma zone de confort quand-même et finalement j'ai vu que je pouvais communiquer un minimum en anglais. Et en fait, grâce à internet et les outils tels que Google traduction, il y a finalement moyen de se faire comprendre partout dans le monde.


"Nos plus grandes limites sont celles que l'on s'impose à nous-mêmes !" - Gentiane Cremer

C'est un diaporama, cliquer sur la flèche à droite sur l'image pour voir les photos.




Rejoins la communauté des Amoureux de la vie !

Et reçois ton cadeau.


Inscription infolettre

= ton livret de transformation .pdf offert !

« Déployer l’amour de soi ! 6 clés pour une vie épanouie »

Pour rester informé(e) de mes actualités et propositions d'expériences et rencontres à vivre ensemble.

Je t'offre avec joie ce livret en pdf qui te donnera des pistes, des pépites et des clés pour augmenter ton estime de toi-même et libérer ta joie. Il te sera envoyé dans ta messagerie dès ta validation d’inscription. Vérifie dans tes Spams si tu ne trouves pas le mail avec ce livret de transformation. À très vite ! Bienvenue à toi.

Gentiane. Présente, aimante et dévouée. Pour un monde transformé.

M'inscrire et recevoir mon cadeau ici

Mentions légales Politique de confidentialité



Découvre ma conférence en ligne :


Un moment à partager dans la gratitude, la joie, reliés par le cœur, pour s'inspirer sur notre chemin de résilience et d'Amour de soi.

Un chemin de résilience hors du commun.


Comment développer l'amour de soi et la confiance en soi, après avoir traversé les pires cauchemars dans sa vie ?


C'est avec joie que je t'offre cette rencontre délicieuse à vivre ensemble. Profites-en pour réserver ta place !

En savoir + et s'inscrire ici



4 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now